La violence psychologique


La violence, n’est pas que Physique ! Tout le monde est d’accord, personne ne doit être battue, humiliée ou insultée, mais, lorsque l’on se retrouve avec d’insidieuses techniques de manipulation, on ne se rend pas toujours compte que quelqu’un nous maltraite systématiquement.


La violence psychologique atteint à l’estime de soi et provoque un sentiment de culpabilité et d’impuissance chez les personnes qui en sont victimes. Nous ne sommes pas toujours conscients, surtout au début, de cette brutalité !


Voici des exemples de violence psychologique :

Si vous ressentez :

Le réflexe de cacher des choses à son partenaire pour qu’il n’y ait pas de représailles.

Ressentir de l’anxiété ou de la dépression, sans en connaître la raison.

Se considérer affreux(se) si on est différent de ce que son partenaire veut.

Croire qu’on est incapable de faire face à n’importe quelle situation sans son partenaire.

Dans votre relation, tout va d’un extrême à l’autre : soit “tout va mal”, soit “tout va bien”.

Se sentir toujours coupable des problèmes dans le couple.

Faire des choses uniquement pour avoir l’approbation de son partenaire.

Penses que personne ne se soucie de vous à part votre partenaire actuel.

Abandonner ses désirs et ses besoins au profit de ceux de son partenaire.

Se croire coupable et penser que tu mérites être puni(e) pour cela.


Moins communiquer avec ses amis et sa famille.

Vérification de votre partenaire sur les lieux où vous allez et avec qui.

Ou dans ces cas

S’il vous explique comment vous vous êtes mal conduit, après une soirée avec des amis.

S’il vous donne des ultimatums : “Si tu ne fais pas ça, alors je...”

S’il met des conditions à son amour : “Je t’aime, mais...”

S’il vous accuse de ses propres échecs, petits et grands.

S’il vous reproche des choses que tu n’as pas faites.

S’il vous insulte quand vous êtes seuls, mais en public, vous êtes le couple parfait.

S’il exagère tous tes défauts dans des proportions démesurées.

S’il utilise souvent un ton paternaliste du style : « Tu ne comprendrais pas ! ».

S’il dévalorise les succès que vous avez obtenus : « N’importe qui aurait pu le faire ».

S’il critique vos désirs et vos rêves.

S’il vous dit que les gens autour de vous disent des choses désagréables dans le dos.

S’il peut passer des heures et des jours sans vous parler.

S’il gère les ressources économiques de la famille tout seul.

S’il peut vous priver d’argent, de liberté et de contact physique.


Que devez-vous faire dans ces cas-là : il est important de ne pas s’accrocher au passé et de réaliser qu’il est impossible de changer une personne. Surtout, que ces agresseurs savent très bien « donner le change ». Rappelez-vous au début de la relation, ils paraissent souvent énormément polis et très aimants. Donc la première chose à faire c’est de se débarrasser du sentiment de culpabilité et de responsabilité pour tous les problèmes. Ensuite de demander de l’aide à vos amis et à votre famille, ou à un centre d’attention aux victimes de violences conjugales. Ne faites pas attention à votre partenaire s’il menace de vous faire du mal ou de se faire du mal à lui-même, et ne croyez surtout pas ses promesses s’il dit qu’il va changer.


Et surtout ayez confiance en vous !!!

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône