l'intelligence émotionnelle


Certaines personnes nous stimulent quand d’autres nous font douter de tout. Comment entretenir le lien avec les premières et éloigner les autres ?

Les amis contribuent fortement à notre bien-être, mais les relations « toxiques », elles, ne font que nuire à celui-ci.

Comment se débarrasser de ces relations toxiques ?

Mes conseils…


Tout d’abord, « écouter son ressenti » : dès qu’on sent une gêne dans la relation, un discours « faux » ou des reproches incessants sur des petites choses de la vie il faut STOPPER cette relation et imposer de la distance avec cette personne.


Il suffit de lui expliquer (il est toujours préférable de nommer les raisons pour son égo) en lui disant par exemple : « ton attitude est nocive pour moi, parce qu’à tel moment, tu m’as dit ça et que j’ai compris cela… »

Je vais vous expliquer en quelques mots ce qui dans la relation aux autres, nous donne de l’énergie ou nous en enlève, en décryptant ces comportements, cela peut vous permettre d’avancer sur la voie de l’équilibre.


Les relations saines et nourricières


Les relations dont je vais vous parler ci-après nous rassérènent, nous réconfortent. Et agissent parfois comme des euphorisants. Petit tour d’horizon de ces relations aux bénéfices certains.


Les petits gestes de tous les jours qui font du bien…

Il est très important de ne pas sous-estimé les petits gestes d’attention, même d’inconnu, qui font du bien. Le compliment d’un inconnu ou d’un commerçant, la sympathie d’un voisin qui nous demande des nouvelles, viennent nous prouver que notre vie à un intérêt. Beaucoup de personnes ont tendance à sous-estimer ces gestes, à les réduire à des banalités. Pourtant, ils augmentent notre sentiment d’être apprécié. Nous avons tous besoin de plusieurs niveaux de relations, et ces liens superficiels comptent autant que les rapports intenses d’amour ou d’amitié.


L’échange véritable et authentique…

La relation reposant sur l’échange authentique nous nourrit parce qu’elle représente une dynamique de création partagée. Mais attention, dans cet échange, il ne doit y avoir ni soumission ni domination, mais égalité et réciprocité. Si quelqu’un nous confie son intimité et est disposé à écouter raconter la nôtre, il nous gratifie parce qu’il nous a choisi. Et le dialogue noué sera pourvoyeur d’énergie pour les deux.


Le don, qui est en fait la meilleure façon de recevoir…

A chaque fois que nous donnons du temps, de l’aide, de l’amour, nous distribuons de l’énergie positive. Les avantages que nous obtenons en retour augmentent notre estime de soi. Et notre bénéfice est à la hauteur de celui retiré par l’autre personne.


La transmission qui apport une très grande satisfaction…

Lorsque l’on transmet, cela nous apporte aussi, de l’énergie, les relations de transmission renforcent notre sentiment d’utilité et d’efficacité. A chaque fois que nous avons un comportement en accord avec nos valeurs, nous en retirons de l’énergie. Par exemple, protéger nos parents ou nos enfants, soutenir une personne contre d’autres malveillantes nous stimule parce que nous sommes en accord avec nous-même.


Les relations malsaines et nourricières


Ce types de relations ne nous apportent font reculer et perturbent notre équilibre émotionnel. Voici quelques portraits de dévoreurs d’énergie (à éviter de fréquenter).


Ceux qui se plaignent constamment…

Ils nous cannibalisent, parce que leur demande affective est sans fin et que nous sommes impuissants à la combler. Ils nous obligent à endosser le rôle du sauveur, alors que nous en avons ni le désir, ni les prédispositions, ces éternels plaintifs nous mettent en situation d’échec parce que, en réalité, ils ne sont pas dans l’état d’esprit voulu pour recevoir nos conseils.


Ceux qui sont des dépendants affectifs…

Ils réclament constamment des preuves d’amour, nous sollicitent pour la moindre décision… En s’accrochant à nous comme des enfants, ils nous placent dans une position de parents et font peser sur nos épaules une responsabilité écrasante. Et dès que nous voulons prendre nos distances, une culpabilité nous envahit.


Ceux qui sont d’une sensibilité exacerbée…

Ils nous obligent à être en permanence sur nos gardes. Car, avec eux, tout est sujet à interprétation, à justification, est susceptible de provoquer un drame. Ils nous condamnent ainsi à un self-control permanent.


Ceux qui se complaisent dans le conflit…

Pour eux, la résolution des problèmes passe par l’agressivité, ce qui ne leur coûte rien, puisque le conflit est leur mode de fonctionnement. En revanche, ce type de relation est cher en émotions pour la personne agressée qui, elle, en sortira vidée.


Ceux qui ne sont jamais clairs…

Leur rôle et leur territoire ne sont jamais clairement définis, ce qui nous oblige à des renégociations sans arrêts. Comme les règles ne sont pas établies une fois pour toutes, chacun empiète sur le terrain de l’autre.


Que doit-on faire ?


Renouveler son énergie…

Nous servir des relations saines pour renouveler notre énergie. Sans oublier de se fournir à plusieurs sources. Les recharges d’énergie quotidiennes sont procurées par nos proches. Mais il faut aussi de relations qui nous surprennent. Elles répondent à des besoins, à des possibilités en nous inexploitées jusque-là, parce qu’inconscients. Certaines personnes (agressives, provocatrices, etc…) peuvent nous permettent d’avancer et de grandir. Ces relations inconfortables sont parfois le meilleur moyen de renouveler notre énergie.


Mais aussi de savoir mettre des limites…

Dans les relations malsaines, nous devons installer la distance appropriée afin ne pas se laisser attraper. Sinon, allons devenir la victime, et nous tomberons dans l’agressivité et la rancœur. Attention à notre tendance à accepter le rôle du sauveur. Si l’on peut souvent aider, on peut rarement sauver. Quand l’énervement commence à nous envahir, deux questions s’imposent : suis-je la bonne personne et dois-je être la seule personne ? Dans tous les cas, nos émotions sont le meilleur signal d’alarme : un sentiment de malaise qui s’installe nous indique qu’il faut dire stop !

En résumé éviter les personnalités toxiques, oser la sincérité et entretenir ses relations saines.


J’espère vous avoir un peu aidé à mieux comprendre l’intelligence relationnelle.

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône