Intelligence non-verbale

Nous avons tous remarqué que notre monde est basé sur la communication, l’interaction, les échanges et le partage d’informations.

Il m’apparaît donc nécessaire de rappeler que 80% de nos messages s’envoient, non par la parole, mais par une communication non verbale.

Il existe 2 catégories de gestes lors d’une communication :

Les gestes volontaires ou intentionnels (pour renforcer le discours, l’embellir ou le préciser) produits par notre néocortex.

Les gestes involontaires ou accidentels (expriment nos émotions et nos intentions) produits par notre cerveau limbique.

D’où l’intérêt de prendre conscience de la manière dont nous partageons nos pensées et de notre comportement en général.

Lors étude réalisée en avril 2014 par « Classes and Careers » sur 2000 dirigeants, 33% déclarent savoir dans les premières 90 secondes de la rencontre si le recrutement va se concrétiser.

Les principales erreurs de communication non verbale pointées par ces derniers, parmi lesquelles :

  • ne pas avoir de contacts visuels (67%),

  • avoir une posture non adaptée (47%),

  • ne pas sourire (38%),

  • gigoter sur sa chaise (33%)

  • Jouer avec quelque chose sur la table (31%)

  • offrir une poignée de main trop molle (26%),

  • Croiser les bras (21%)

  • Jouer avec ses cheveux ou son visage (21%)

Dans le langage corporel, lorsque vous exposez vos parties anatomiques considérées comme vitales, le système limbique de votre interlocuteur va inconsciemment percevoir que vous ne représentez pas de danger.

Vos attitudes gestuelles peuvent alors combiner l’accessibilité et l’exposition de parties vitales.

Comme lorsque vous

  • Exposez votre abdomen sans mettre vos bras ou d’autres objets devant.

  • Pencher légèrement la tête sur côté pour exposer votre cou.

  • Montrer ses paumes de mains face en l’air en illustrant un discours.

  • Acquiescer par de légers mouvements de tête, montre inconsciemment son accord pendant une interaction.

Le mimétisme non-verbal ou la synchronisation se fait par nos neurones miroirs, ce sont eux qui commandent inconsciemment d’imiter les postures et la gestuelle d’une personne avec qui on est en accord. Mais vous pouvez montrer, de manière subtile, à l’inconscient de votre interlocuteur, que vous êtes empathique, en connectant entre eux vos neurones miroirs.

Vous pouvez perfectionner vos relations aux autres en restant à l’écoute de leur langage corporel, de leur territoire et en leur montrant que vous ne représentez pas un danger potentiel.

Soyez observateur, empathique et sachez développer votre intelligence non-verbale au service d’une communication positive.

Comme d’habitude, je me tiens à votre disposition pour approfondir ce sujet…

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône