Le disque rayé

disque_rayé.png
Le disque rayé

Extrait de mon livre "Mes outils de Coach"

Vous avez déjà eu un disque rayé. C’est énervant, parce que la musique revient sans arrêt sur le même sillon et répète le même morceau de mélodie, les mêmes paroles. Et bien, c'est souvent la meilleure technique pour contenir une personne qui veut, à tout prix, vous faire changer d'avis. Cette méthode sert à opposer un refus, sans se fâcher avec la personne qui demande quelque chose que l'on ne veut pas ou que l'on ne peut pas faire. Elle consiste à répondre par une première phrase qui exprime votre compréhension de l'importance de la requête, que vous exprimez avec empathie, puis vous enchainerez avec une deuxième phrase qui exprime votre refus. Et si votre interlocuteur revient à la charge, vous reformer une nouvelle phrase en augmentant la force du refus.

Logiquement la personne abandonne puisque vous lui avez bien affirmé que vous aviez compris que c'était important pour elle, mais que c'était impossible pour vous. L’essentiel des efforts du demandeur va consister à insister sur l’importance de sa demande ou de la gravité de sa situation. En précédant chaque refus d’un accusé de réception de l’importance de sa requête, vous désamorcez son agressivité. Attention, vous ne devez pas portez de jugement sur sa demande, vous vous contentez de la refuser. La deuxième phrase, après le "mais", exprime le refus : vous commencerez par un refus poli, puis ferme, puis catégorique, sans bien sûr jamais vous départir de votre calme, et si possible de votre sourire. Cette progressivité dans l’intensité du refus est importante pour ne pas braquer le demandeur. Votre interlocuteur, après trois à quatre essais consécutifs, va admettre votre dénégation car il ne pourra plus reformuler sa demande. Voici un exemple : votre patron veut vous faire faire un travail supplémentaire et vous n’avez pas envie. Comment lui dire sans le braquer…

Votre patron

« Jean, j’aimerais que vous restiez ce soir pour recevoir notre client afin de lui présenter le devis que nous avons réalisé ».

Vous

« J’aimerais bien vous aider, mais ce soir ce n’est pas possible, j’ai donné rendez-vous à un ami ».

Votre patron

« C’est très important, il me faut la réponse du client, ce soir ! ».

Vous

« Je comprends bien monsieur, et je sais que notre contrat avec ce client est important, mais je n’ai pas de solution de rechange pour ce soir et vous ne m’avez pas prévenu à temps pour que je m’arrange ».

Votre patron

« Enfin jean, vous ne pouvez pas reporter un autre soir ? ».

Vous

"Croyez bien que si je pouvais, je resterais tard sans problème, mais ce soir ça tombe mal car mon ami vient de loin, et nous nous voyons très rarement. Vraiment, je ne peux pas. Je suis désolé, mais il faut que vous trouviez une autre solution."

Votre patron

« Bon, tant pis, je comprends. Je vais demander à Jacques de rester ».

Vous

« Merci de votre compréhension ».

Il n’est pas facile de se tenir au disque rayé. Jean, dans cet exemple va avoir tendance à culpabiliser, à se sentir égoïste, ou encore, à se mettre en colère quand son patron lui demande de repousser son rendez-vous ! Mais il faut s'en tenir à ce que l'on veut. Il faut réussir à être presque sourd aux tentatives de déstabilisation de l’autre et suivre son idée.

Attention, si vous êtes déjà très sûr de vous et que vous avez tendance à vous imposer sans jamais écouter les autres, cette méthode vous rendra tout simplement insupportable ! À réserver donc aux personnes qui ont du mal à s'affirmer !

L’efficacité du disque rayé est prodigieuse. Il est quasiment infaillible. Si cela ne marche pas, c’est que vous avez à faire à un pervers qui cherche avant tout à vous mettre en difficulté. Mais même les pervers se découragent devant l’expression répétée de cette fermeté compatissante.

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône